Partir en Erasmus en Espagne : Almeria

Almeria-erasmus-espagne

PARTIR EN ERASMUS EN ESPAGNE : ALMERIA

CANDIDATURE ET SELECTION

Deux fois, j’ai postulé et deux fois j’ai été sélectionné pour partir en Erasmus.

La première année j’ai voulu faire un semestre parce que j’avais peur de partir trop longtemps mais à la fin de l’année, je n’ai pas passé mon année… et j’ai dû redoubler. Pendant l’année de redoublement, j’ai donc repostulé et encore une fois, sélectionné pour un an cette fois-ci. L'idée de faire ma 2ème année entière en France après avoir vu mes camarades souffrir de la microéconomie et des statistiques approfondie me terrifiait.

Concernant le choix des universités, nous avions une liste et par formation, le choix était différente : Madrid, Oxford... Pour ma part, il y en avait quelques unes en Angleterre (mais le fin fond du pays), en Espagne avec Huelva, Almeria… et Barcelone. Autant te le dire tout de suite, une excellente camarade que j’ai rencontré en 1ère année est partie à Barcelone et a failli redoublé : le niveau était plutôt difficile et beaucoup de cours en catalan. Il y avait en Roumanie aussi et d’autres pays dont je ne me souviens plus.

Cela dépend des universités mais la sélection a été très simple, sans entretien. On m’a demandé une lettre de motivation, un CV Europass, les notes à la fac, une recommandation d’un professeur (j'avais demandé à mon prof d'anglais, ils sont toujours très enthousiastes de faire voyager les élèves), une liste de matière qui se rapproche le plus de ce qu’on doit avoir en deuxième année dont le total doit faire 60 ECTS comme ci-dessous. Sachez que cette liste sera amené à être modifié pour pleins de raisons : les cours ne sont plus disponibles, les horaires se chevauchent…

Capture-d’écran-2018-03-22-à-20.09.55-compressor

Dans mes souvenirs, il a fallu donner tous les papiers avant fin décembre et la réponse m’a été donné fin mars. Il me semble également que si vous voulez postuler pour un semestre, vous pouvez postuler un peu plus tard.

Concernant les papiers et l’administration, ça a été également très simple même si bien sûr, c’est toujours un peu stressant. Mais en tout cas, le personnel de l’université est plutôt bienveillante. Il faut suivre les mails et ne pas oublier de faire les choses à temps. Par exemple, lorsque j’ai du m’inscrire sur le site de l’université d’Almeria où il fallait que je mettre la liste des matières, valider les informations… Mais encore là, pas d’inquiétude, on vous informe plusieurs fois à l’avance. C’est simple.

Capture d’écran 2018-03-22 à 20.13.50

PREPARATION

Argent : Selon les banques, les frais diffèrent pour les retraits ou paiement par CV. Pour ma part, avec la Caisse d’epargne en 2014, le paiement en carte bleue était gratuite mais les retraits payants.
(Plus je parle de mes dépenses.)

Logement : Il existe des groupes Facebook où les personnes déposaient leurs annonces de tout et n’importe quoi comme les logements… Regarde donc sur les groupes Facebook pour trouver un logement. Notre université nous avait fixé un rendez-vous pour nous aider à trouver un logement une semaine avant la rentrée de l’université plus ou moins.

Affaire : J’ai pris une grosse valise et un bagage à main. Par la suite, une autre grosse valise de vêtements m’a été ramené… 😀

Les cours : Rien a été dit. Tout sera communiqué dès le premier cours.

 

LOGEMENT

J’avais pris une auberge pendant une semaine. Je n’avais toujours pas trouvé de logement. J’en ai visité plusieurs : des logements au mur coloris vert vomi, des logements au cliché « mamie chat » à la 10e étage, des logements trop chers, beaucoup d’appartement style un peu Espagne campagne…. C’est sur Facebook que j’ai vu une annonce qui me plaisait bien : une grande chambre avec un lit double et ma salle de bain même si la décoration me faisait franchement un peu peur (Année 90 film d’horreur espagnol) à 150€ par mois. J'étais avec 2 italiennes très très bruyantes... 

Au deuxième semestre, avec une amie rencontrée en cours, on a décidé de quitter nos appartements pour aller voir une agence et trouver un autre logement. Il était parfait : en face de la plage, un vrai salon avec un écran plasma, trois belles chambres, une petite cuisine (mais toujours pas de four) et tout était moderne. Il a fallu payer les frais d’agence d’une centaine d’euros. Le loyer mensuel était de 166€ par mois / 500€ par mois qu’on divisait par trois. Il a fallu également payer Internet (30€ par personne) et l’électricité en plus qui était à peu près de 50€ tous les deux mois si je me souviens bien.
Cette agence a été parfait jusqu’à l'avant dernier jour : ils ne nous ont pas rendu la caution de 500€ en nous disant qu’il allait nous envoyer par virement bancaire. Comme on devait partir quelques jours après, on avait pas vraiment le choix. Il nous disait qu’il fallait payer les frais de ménage alors qu’on avait fait le ménage mais que ce n’était pas propre… Quelques semaines après j’ai appris qu’une autre bande d’amis s’etait également fait avoir par cette même agence. Je sais que c’est quelque chose de courant mais quand ça arrive malheureusement, on a pas vraiment beaucoup de choix à part de revenir les harceler…

J’avoue cette année Erasmus en Espagne a été difficile pour moi. Pour entrer dans le vif, les types de personnes qu’on rencontre sont le genre très très fêtards mais aussi très hypocrites et prétentieux… Des soirées plus prise de tête qu’autres choses. En plus, comme c’est une petite ville, le seul évènement qu’il y avait, c’était le jeudi au bar "La classica" où on retrouvait les mêmes personnes. Sinon, la plupart des soirées se passaient chez les personnes.
De temps en temps, l’université proposait une à deux fois par mois des sorties : Carnaval de Cadiz, Ibiza, Séville et Cordoue… On y va une fois, on y retourne pas une 2ème fois : retard et mauvaise organisation qui rendent le séjour très désagréable. Mais beaucoup d’entre les Erasmus organisons nous-mêmes entre bande d’amies.

LES COURS

J’avais des cours en anglais, en espagnol ou parfois les deux. Je vous rassure le niveau est SUPER SIMPLE.
Si vous prenez les cours d’espagnol ou avec beaucoup d’espagnol, les cours sont encore plus facile qu'en anglais (alors que je ne suis pas terrible en espagnol). Pendant les cours, ils ont l’air très dynamique, curieux, toujoursà  poser des questions, ils sont toujours présents en cours alors que moi je séchais les cours. La plupart du temps, la présence n’était pas noté et en plus, ils donnaient le PowerPoint... Je n’avais pas d’intérêt à y aller et je préférais aller sur la plage ou être chez moi à continuer les épisodes de GOT. A l’examen, ce qui m’a choqué, c'est que les élèves réagissent comme s'ils n’avaient jamais été en cours : ils posaient sans cesse des questions aux professeurs alors que toutes les réponses étaient dans le cours et c’était assez simple. Les examens étaient sous forme de questions/réponses ou de QCM. JAMAIS de dissertation.
Les cours d’anglais sont un peu plus difficile mais franchement, toujours aussi facile si on compare au niveau français. Si tu prends ces cours, il n'y a que des Erasmus.
Professeurs : Tous vraiment gentils et bienveillants.
Cours : De septembre à début juillet.
Nombre de cours : 5 par semestre de 6 ECTS alors qu'en France, on est à une dizaine par semestre...
Heures par cours : 2/3h. J'avais réussi à combiner sur 2 jours !! Imaginez 2 jours de cours et 5 jours de week-end par semaine.

La vérité : Ma plus belle année à rien faire avec mon année de césure !!!

 

LA VIE A ALMERIA

Almeria est une petite ville et moi, qui aime plutôt les grandes villes, je l'ai trouvé un peu trop calme. D'un côté, il y avait la plage alors... 🙂

AEROPORT Dans mes souvenirs, il y avait 1 bus tous les 45 minutes et la durée est de 30 minutes. Pour venir à Almeria, je ne te le conseille pas parce que c'est plus cher de venir directement (entre 150 et 250€). Ce que je faisait, c'était Paris - Malaga (entre 50 et 80€) et je prenais le bus (Compagnie Alsa et autres) ou Blablacar (entre 10 et 20€)

TRANSPORT La ville a un réseau de bus plutôt bien desservie un peu partout dans la ville. 

METEO Si j’ai pris cette ville, c’est parce qu’elle est connue pour son nombre de jours ensoleillés.
Septembre : Quand je suis arrivée, il faisait le genre de temps où quand tu prenais ta douche et que tu sortais dehors, cinq minutes après, tu devais reprendre une douche.
Fin octobre : 23 degrès en moyenne mais avec des vents à 40km/h
Hiver : Jamais de manteau mais beaucoup de vents. Même s’il faisait plutôt bon, les logements sont très très mal isolées et ça a été le cas pour les deux logements, un chauffage d’appoint est obligatoire!

SUPERMARCHE Il y a un centre commercial à 10/15 minutes de la ville en bus avec Auchan. Ils ont Carrefour, Lidl et de petits supermarchés un peu partout.

UNIVERSITE Accessible avec un bus qui passe tous les 15 minutes et qui longe la plage. Une dizaine de batiments par spécialité et une très grande bibliothèque.

 

LES DEPENSES

Logement : 5 premiers mois = 150€ / mois + 5 derniers mois = 166€ / mois
Internet et facture : environ 30€ / mois. De 0 à 90€ selon les mois
Transport : 25€ / mois
Course : 70€ / mois
Total : Max 3000€

J'avais une bourse Erasmus de 450€ ce qui me faisait un total de 4500€.

Vêtements + sorties + resto : 1000€
Voyages en Espagne : 500€. J'avais fait Séville, Malaga, Grenade, Cadiz...
Total : 4500€

4/5 AR en avion en France : 750€

Jusque là, si tu m'a bien suivi, c'est la bourse Erasmus qui m'a tout financé. Je n'ai pratiquement rien dépensé de ma poche pour mon année à Almeria. Sans compter la bourse CROUS (160€, ce n'est pas la richesse mais quand même)...

Même si l’année a été un peu difficile entre les gens et les arnaques de logement, je ne regrette pas du tout cette année Erasmus en Espagne parce que j'ai passé mon année entre les palmiers, ce beau soleil, la convivialité des espagnols, des jeunes espagnols et des professeurs, dans le pays de Zara mdr, la bonne nourriture.... Ce qui me fait sourire, c'est surtout ce souvenir d'aller en cours en bus avec cette magnifique vue sur la plage, les levers de soleil et les couchers de soleil. En France, j’aurais souffert dans un vrai froid entre les dissertations, les mathématiques et les leçons à apprendre par coeur sans queue ni tête. Pendant cette année j’ai également voyagé un peu partout en Andalousie : Grenade, Séville, Malaga… Je trouve cette région vraiment magnifique et pour moi, représente la "vraie Espagne" avec son flamenco, ce mélange de culture arabe et européenne Al-andalus, son architecture unique, ces tapas, cette ambiance unique pendant les matchs de foot et la chaleur du sud. N'hésite pas à me contacter si tu souhaites davantage d'informations.

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *